Un écosystème technologique plus queer : recherche communautaire sur le vécu

La révolution technologique a eu une incidence monumentale sur la vie de la population canadienne et des gens du monde entier. Qu’il s’agisse d’un accès accru à l’information, de meilleurs moyens de communication ou du déploiement de solutions novatrices à certains de nos problèmes les plus pressants, les effets et les avantages de la technologie sont indéniables.

Mobiliser la recherche multidisciplinaire pour soutenir l’équité en santé

Nombre des questions les plus urgentes en matière de santé publique au Canada sont complexes et touchées de façon importante par des facteurs tels que le genre et le sexisme, le racisme systémique, l’inégalité économique et d’autres déterminants sociaux. Les communautés africaines, noires et des caraïbes sont touchées injustement depuis longtemps par l’iniquité en santé en raison du racisme historique et des disparités encore présentes aujourd’hui intégrées dans les institutions gouvernementales, financières et éducatives.

Une entreprise en démarrage de Montréal améliore la précision des soins pédiatriques

Sofia Addab, Jean-Gabriel Lacombe et Georgia Powell poursuivent des études en maîtrise au département de chirurgie expérimentale de l’Université McGill à Montréal.

Une plongée en profondeur sur la relation des Canadiennes et Canadiens avec l’océan

Le Canada possède le plus long littoral au monde. Son environnement, son économie et sa santé globale sont donc profondément influencés par l’océan, peut-être même davantage que ce que la population canadienne imagine. C’est cette idée qui a poussé Lisa « Diz » Glithero et son équipe à évaluer la compréhension des Canadiennes et des Canadiens du rôle de l’océan dans leur vie et des répercussions que leurs activités quotidiennes ont sur les écosystèmes marins.

Rien sur nous sans nous : la souveraineté des données autochtones

Moneca Sinclaire, Ph. D. est membre de la Nation crie Opaskwayak située le long de la rivière Saskatchewan dans le nord du Manitoba. Ayant récemment terminé un postdoctorat sous la direction du professeur Stephane McLachlan du Département d’environnement et de géographie de l’Université du Manitoba à Winnipeg, elle a joué un rôle crucial au sein de l’équipe à l’origine de Our Data Indigenous, une application mobile inédite qui collecte des données de sondage importantes permettant aux communautés autochtones d’agir sur des questions de santé et de bien-être. 

Un stagiaire cherche à protéger la propriété intellectuelle liée au développement d’un vaccin contre la COVID-19

Selon l’Agence de la santé publique du Canada, on compte un total de 71 486 cas de COVID-19 au 13 mai 2020, dont 83 % en Ontario et au Québec, des provinces qui déplorent à elles deux 92 % du nombre total de décès au pays. Avec un taux de mortalité de 3,4 %, la COVID-19 a créé une demande sans précédent — et croissante — de vaccin.

Le bien-être des personnes atteintes de déficience intellectuelle et développementale

Située au Manitoba, St.Amant est une fondation qui soutient près de 2 000 enfants et adultes atteints de déficience intellectuelle et développementale et d’autisme. En 2014, la Fondation St.Amant a lancé son programme de transitions communautaires à travers lequel elle proposait des possibilités de vie en communauté aux personnes qui vivaient dans les établissements de soins en résidence gérés par St.Amant.

Lutter contre la contamination des eaux souterraines

De nombreux facteurs peuvent amener des entreprises à décider de se lancer dans l’exploitation minière d’un dépôt d’uranium spécifique. L’un des principaux points à prendre en compte est la présence d’éléments qui ont un impact sur l’environnement tels que les dérivés d’arsenic, de nickel et de cobalt appelés « résidus » et « stériles ».

À toute vitesse vers l’autoroute 5G

Selon la Federal Communication Commission des É.‑U., la technologie 5G « est une pierre angulaire virtuelle des occasions vitales du 21e siècle liées à la croissance économique, à l’éducation, à l’emploi, au transport et plus encore. Ces nouveaux réseaux et technologies permettront la création… d’innovations qu’on ne peut encore imaginer. »

Elle vit! Des méthodes améliorées de culture de cellules humaines peuvent mener à de nouveaux traitements

C’est pourquo i les étudiantes Mitacs Globalink Friederike Floegel d’Allemagne et Mireya Cervantes González du Mexique se sont jointes au laboratoire du professeur Frampt on à l’Université Dalhousie à Halifax cet été. Elles ont eu l’occasion de faire progresser deux nouvelles approches de culture de cellules qui dupliquent mieux les tissus humains.

Friederike a créé des pellicules sensibles à la température pour produire des cellules qui peuvent être détachées pour étudier le comportement spécifique de cellules de cancer; et la pellicule les rendra plus faciles à reproduire.

Pages