Le bien-être des jeunes autochtones par les arts et la culture

Une approche, qui gagne de plus en plus de terrain, à l’égard de ces enjeux consiste à offrir des activités participatives de nature artistique et culturelle qui sont conçues par et pour les membres des collectivités autochtones. En créant des outils pour raconter des histoires et faire connaître la culture, les chercheurs et les membres des collectivités travaillent ensemble pour permettre aux jeunes autochtones d’explorer leurs capacités créatives et d’imaginer des possibilités pour un avenir meilleur.

Une recherche à l’Université Wilfrid-Laurier explore les défis des femmes immigrantes

Par le plus grand des hasards, Denisse a reçu un courriel du bureau international de son université qui parlait d’une occasion de venir au Canada pour un stage de recherche Globalink. Denisse — curieuse à propos du pays après avoir pris un cours sur la culture de l’Amérique du Nord — a postulé sur plusieurs projets ayant une composante d’études de genre et fut jumelée à Mme Jenna Hennebry, Directrice du International Migration Research Centre [centre international de recherche sur l’immigration] de l’Université Wilfrid-Laurier à Waterloo, Ontario.

De la recherche en chimie et en physique pour améliorer l’eau potable des communautés éloignées

Alors qu’elle explorait ses options postsecondaires en France, Clémentine Fournier fut attirée par la chimie et la physique et elle voulait étudier les deux. Après un examen rigoureux, elle a été admise à l’École Supérieure de Physique et de Chimie Industrielles de la Ville de Paris. L’école encourage ses étudiants à faire des stages de recherche au pays et à l’étranger, et après avoir terminé un stage aux États-Unis, Clémentine était curieuse de réaliser d’autre recherche à l’étranger.

De la recherche aux robots

« Ces gens étaient mes héros », avoue-t-il. « Je savais que je suivrais un jour leur exemple. »

Et c’est ce qu’il a fait.  À l’âge de 20 ans, il a inventé un système électronique pour contrôler l’éclairage dans des résidences luxueuses au moyen d’une télécommande. Peu après, il a créé un dispositif électromécanique qui s’installe sur les roues de vélo et de véhicule et qui émet des impulsions lumineuses pour accroître la visibilité et la sécurité la nuit; il en a vendu 3 000 unités.

Les changements climatiques suivis de près

Sina a amorcé son programme au Département des ressources naturelles et des études environnementales de l'Université de Northern British Columbia lorsqu'il a eu l'occasion de mettre en application ses connaissances spécialisées de la gestion des bassins hydrographiques dans un projet Accélération pour Canfor, un géant dans le domaine du bois d'œuvre.

Entrevue avec Emily Morris, lauréate du Prix Mitacs

Parlez-nous un peu de la recherche que vous avez effectuée dans le cadre du programme Accélération, et qui vous a valu le Prix Mitacs 2013 pour une innovation exceptionnelle d’un(e) étudiant(e) de deuxième.

Une stagiaire de recherche du programme Globalink trouve de nouvelles possibilités au Québec

Les stages offerts dans sa discipline ne concordaient pas vraiment avec son expérience et ses domaines d’intérêt. « J’ai passé une entrevue avec un professeur, mais nous avons tous deux compris que je n’étais pas la bonne personne pour le projet. »

Robots dans les sables bitumineux

« Le système que BMI utilisait exigeait beaucoup d’intervention manuelle, » expliqua Stephen Dwyer, un étudiant des cycles supérieurs en ingénierie de l’Université de l’Alberta.

Dwyer et deux collègues étudiants des cycles supérieurs de l’Université de l’Alberta, Jamie Yuen et Nicolas Olmedo, ont repris le défi de recherche avec le programme Mitacs Accélération sous la supervision de leur professeur, Dr Mike Lipsett. À la fin du stage, l’équipe avait un prototype alpha fonctionnel.

Carte postale de la Chine : Un étudiant de doctorat de l’Université de Victoria améliore la surveillance sans fil

Jusqu’à présent, mes travaux de recherche ont été réalisés à l’aide de simulations logicielles et de modélisations mathématiques; cependant, le banc d’essai représente un moyen plus précis et plus réaliste.

Carte postale du Brésil : une étudiante de premier cycle de l’UCB porte ses travaux jusqu’à Curitiba

J’en suis à ma troisième année au programme de biologie animale appliquée de l’UCB, et j’ai toujours voulu élargir mes horizons en voyageant à l’étranger.

Après qu’un conseiller aux programmes m’eut parlé des Bourses de recherche Mitacs Globalink, j’ai décidé de faire ma demande. Ces bourses de recherche servent à financer les frais de voyage et d’hébergement d’étudiants canadiens de premier cycle ou des cycles supérieurs qui souhaitent aller mener des travaux de recherche à l’étranger.

Pages