Un producteur de potasse de la Saskatchewan fait avancer la sécurité

Alors, quand Nutrien, le plus grand producteur d’intrants, de services et de solutions agricoles au monde, cherchait des solutions hors de l’ordinaire pour une technologie de sécurité dans ses mines de potasse en Saskatchewan, il s’est tourné vers Mitacs afin d’accéder au meilleur talent de recherche.

Une compagnie minière de Terre-Neuve trouve le filon avec des étudiants locaux

Maintenant, une nouvelle ressource locale, des stagiaires de recherche du collège, combinés avec la technologie moderne, aideront Anaconda à percer une nouvelle solution pour développer la mine placer.

Soutenus par Mitacs, les étudiants du Collège de l’Atlantique Nord (CNA) aident l’entreprise à trouver un processus minier rentable pour extraire de l’or de Deer Cove, tout en laissant l’habitat naturel largement intact. C’est le premier projet Mitacs à Terre-Neuve qui jumelle des stagiaires du collège avec une entreprise.

Le traitement des eaux usées à l’ère des modèles numériques

Cet été, Nathalia Soares Covre, une stagiaire de Mitacs provenant du Brésil, aide l’équipe modelEAU à mettre au point un modèle numérique d’un processus novateur pour le traitement des eaux usées. Ce nouveau processus réduit le rejet d’azote dans les lacs et les rivières, de sorte que les exploitants des usines peuvent réduire les répercussions des eaux usées urbaines sur les écosystèmes locaux.

Comment transformer le gaspillage en aliments durables

L’équipe menée par la professeure Filiz Koksel qui comprend Maria Arzamendi, une stagiaire Mitacs Globalink du Mexique, développe des stratégies pour réduire le gaspillage alimentaire en utilisant des sous-produits de boulangerie pour créer des collations riches en protéines et en fibres.

Éradiquer l’infection de poux du poisson

 

« Les poux du poisson sont difficiles à contrôler », explique Albert Solares, un chercheur de Mitacs au centre des sciences océaniques de l’Université Memorial de Terre-Neuve. « Ils sont minuscules, se propagent rapidement et s’accrochent afin de se nourrir voracement sur le saumon. »

Une entreprise du Nouveau-Brunswick lutte contre les envahisseurs alimentaires de façon naturelle

 

« Tant les consommateurs que les entreprises recherchent des façons sécuritaires et naturelles de conserver la fraîcheur de leurs produits, dit Natasha, chef de la direction de Chinova Bioworks. Mais les étiquettes pleines d’ingrédients imprononçables et artificiels peuvent être difficiles à comprendre pour les consommateurs. Il était important pour moi de créer une solution de rechange aux agents de conservation chimiques qui sont normalement utilisés dans les produits alimentaires et les boissons. »

Inclure la conservation des terrains boisés dans les discussions sur les réseaux sociaux

Elle a donc fait une maîtrise en communications professionnelles à l’Université Royal Roads. Maintenant, grâce à un stage de Mitacs, Alina aide la Garry Oak Ecosystems Recovery Team (GOERT) à obtenir le soutien du public pour sauver les terrains boisés en danger.

La folie des semis

 

Des années plus tard, cette occasion a permis à Joel de se bâtir une carrière et de faire des développements qui ont été bénéfiques pour l’entreprise et le secteur agricole du Canada.

La technologie d’un labo de Simon Fraser et d’une entreprise de Chilliwack fait bourdonner

Afin d’attaquer à ce problème environnemental, une stagiaire de Mitacs, Oldooz Pooyanfar, étudiante des cycles supérieurs à l’École d’ingénierie de systèmes mécatroniques de l’Université Simon Fraser travaille sur un système « intelligent » qui surveille la santé des abeilles domestiques et leurs ruches. Une fois installé dans la ruche, son système de surveillance intégré permet aux apiculteurs d’observer et de suivre la santé de leurs colonies.

Trouver le portrait global dans les algues microscopiques

Après avoir entendu parler de Stage de recherche Mitacs Globalink par l’entremise de sa chef de département, elle visa le Canada et a soumis sa candidature.

L’intérêt de Hayfa pour la recherche à l’étranger l’a bientôt amenée à Trois-Rivières, Québec où elle étudie les algues afin d’en apprendre plus sur la santé des lacs et des rivières de la province. Son projet de recherche, basé à l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), utilise une nouvelle approche mathématique pour évaluer les organismes microscopiques dans l’eau douce et salée.

Pages