Planification du transport durable, de Wuhan à Winnipeg

En Chine, les planificateurs des infrastructures sont souvent confrontés à des défis importants lorsqu’il s’agit de trouver des façons de favoriser des moyens de transport durables pour les millions de travailleurs qui doivent se déplacer entre les quartiers résidentiels et les secteurs commerciaux du pays. La ville de Winnipeg, au Canada, donne cet été à la stagiaire de recherche chinoise Shuheng Zhu un aperçu particulier des complexités de la planification du transport en commun, mais à une échelle beaucoup plus petite.

Aider les entreprises à prendre un virage vert

KDC est un fabricant de produits d'hygiène et de beauté qui a des usines en Ontario, au Québec et aux États-Unis. Dans le cadre d'une initiative de recherche visant l’amélioration des pratiques environnementales de l’entreprise, KDC a été jumelée à Kathryn Battista, une stagiaire de Mitacs Accélération qui poursuivait des études de maîtrise en environnement et durabilité à l’Université Western. Le stage de Kathryn a été supervisé par Ian  Colquhoun, professeur au Département d’anthropologie de l’Université Western.

Gerardo Martinez Narro rêve d’un avenir durable

Étudiant de l’Institut d’études supérieures de Tamaulipas, au Mexique, Gerardo profite de la culture de recherche au Canada où le niveau d’excellence est très élevé et reçoit des directives détaillées de son équipe du laboratoire et de son professeur lorsqu’il en a besoin. Son projet porte sur l’essai du rendement thermique d’un nouveau type de panneau solaire afin d’optimiser sa capacité à produire de l’électricité. 

César Maldonado Monter fait carburer son rêve au Canada

Provenant du Mexique, où il étudie le génie chimique à l’Institut de Technologie de Monterrey, César a entendu parler de Mitacs par l’entremise d’un ami et d’un ancien stagiaire de recherche. Après avoir vu les photos de son ami et entendu ses histoires sur la recherche, il s’est tout simplement dit : « Il faut que j’aille au Canada! ». Avec cette conviction en tête, il a fait une demande et a été accepté de mener un projet de recherche en production de biocarburant à Québec cet été.

Améliorer l’alphabétisation chez les enfants

Le taux d’alphabétisation du Nouveau-Brunswick est l’un des plus bas du Canada. La moitié de la population de cette région vit dans des zones rurales, et puisque la province est bilingue,  il est difficile pour les enfants appartenant à la minorité linguistique d’acquérir des compétences langagières précoces.

Pendant son stage Mitacs Accélération chez Mariner Partners inc., Erin a découvert que les enfants pouvaient améliorer leurs aptitudes de lecture en suivant de courtes leçons sur vidéo quatre fois par semaine pendant tout juste cinq semaines.

Entrevue avec Liang Feng, lauréat du Prix Mitacs

Parlez-nous un peu de la recherche que vous avez effectuée dans le cadre du programme Globalink, et qui vous a valu le Prix Mitacs pour une innovation exceptionnelle d’un(e) étudiant(e) de premier cycle.

Des carburants pour un avenir plus vert

Les recherches de Marina et du professeur Hawboldt visent à trouver une source d’énergie de remplacement pour le pétrole. Pour ce faire, les chercheurs suivent la piste du recyclage de ressources naturelles généralement rejetées, y compris les résidus forestiers des scieries et des usines de pâtes et papiers, et l’huile de poisson des usines de transformation du poisson.

Des solutions novatrices pour le traitement des eaux usées grâce au programme Mitacs Globalink

C’est ce qui a poussé Boyang à s’inscrire en génie municipal et environnemental à l’Institut de technologie Harbin, en Chine.

Quand d’anciens étudiants Mitacs lui ont parlé de leur propre périple en sol canadien, Boyang a effectué des recherches sur le programme Globalink. Elle a ainsi découvert un projet qui cadrait parfaitement avec son parcours et ses intérêts, et elle n’a pu résister à l’envie de tenter sa chance.

Une étudiante du programme Globalink de Mitacs facilite la croissance dans des communautés torontoises

Mariana mène une initiative de recherche sous la supervision de Leila Farah, Ph. D., au Département de sciences architecturales de l’Université Ryerson.

Évaluer la santé de nos océans

C'est pour cette raison que les chercheurs sont toujours à l’affût de nouvelles technologies qui les aideront à surveiller la qualité de l’eau des océans et les fluctuations de leur degré de pollution. Un des moyens employés pour évaluer la qualité de l'eau est l'analyse de la répartition de la lumière qui y pénètre, aussi appelée luminance océanique. Il s’agit de la mesure de la lumière qui procure l’énergie nécessaire à la photosynthèse, le processus à l'origine de la vie aquatique.

Il est toutefois difficile d'obtenir une mesure exacte de la luminance océanique.

Pages