La hutte de rat musqué

Connu également sous le nom de Wachusko weesti, le projet de la hutte de rat musqué a pour but de concevoir un prototype quatre saisons durable et assemblé localement comprenant une toilette à compostage, une douche/sauna, une source de chaleur, une source d’énergie (solaire et éolienne) et une cuisine.

L’exode des cerveaux vous décourage? Essayez la rétention des cerveaux

Depuis la création de l’entreprise en 2015, Borealis AI s’est associée à Mitacs pour soutenir le désir d’innovation de RBC par la collaboration universitaire. En plus de trouver des solutions aux problèmes spécifiques associés à l’apprentissage machine, Borealis AI est peut-être tombée sur la solution à une des plus grandes difficultés dans le domaine de l’intelligence artificielle (IA) au Canada — la rétention des meilleurs talents.

Le terrorisme « loup solitaire » pourrait être en voie d’extinction grâce à un nouveau logiciel

M. Vedantham, un étudiant de premier cycle au National Institute of Technology à Hamirpur en Inde, s’est joint au professeur associé Andrew Park cet été pour un stage de recherche Mitacs Globalink de 12 semaines. Il aide à développer un algorithme qui peut identifier de façon correcte et avec précision l’endroit le plus probable d’une attaque par tireur sur un événement public.

Une rencontre d’échanges pour discuter des défis liés à la maladie mortelle

L’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA), l’organisme responsable de veiller à la santé et au bien-être des Canadiens et des animaux et à la protection des végétaux de notre pays, reconnaît que les scientifiques font un bien meilleur travail à déterminer et à composer avec les risques biologiques en joignant leurs forces.

Mystère ou roman d’amour? Comment les données volumineuses peuvent vous aider à choisir votre prochain livre

Le directeur des données volumineuses de Kobo, Darius Braziunas dit qu’il a su très rapidement que pour rester compétitif dans le monde des livres numériques, Kobo aurait besoin de collaborer avec des chercheurs universitaires afin de faire évoluer leurs produits.

Un fauteuil roulant autonome roule à l’Université de Toronto

Travaillant sous la direction du professeur Jonathan Kelly, Xinyi espère étendre la technologie de pointe qui permet au fauteuil roulant de se naviguer et de se conduire de façon autonome.

Une analyste de systèmes brésilienne trouve pied dans le secteur torontois des TI

Le diplôme MScAC est un programme unique de deux ans qui jumelle des étudiants des cycles supérieurs avec des entreprises des technologies de l’information pour des stages, après huit mois de cours avancés en informatique. Caroline sauta sur l’occasion d’appliquer ses compétences en entreprise à l’aide d’un stage Mitacs Accélération, une bourse de recherche octroyée aux étudiants du programme.

Où sont-ils aujourd’hui? Une étudiante transforme son stage en une carrière enrichissante

À l’époque où Nimeesha Kuntawala examinait des programmes d’études supérieures en aérospatiale, elle savait pertinemment qu’un stage en industrie ferait partie de son expérience universitaire. Mais elle n’avait pas prévu que ce stage jetterait les fondations de son éventuelle carrière.

Carte postale du Brésil : une étudiante de doctorat en anthropologie découvre l’histoire d’anciennes collectivités indigènes.

 Les Tapajó ont vécu à Santarém et dans les environs entre le 10e et le 18e siècle jusqu’à ce qu’ils disparaissent en raison de la conquête par l’Europe et de l’expansion des activités mercantiles dans les Amériques. Les données archéologiques et ethnographiques recueillies dans la région révèlent qu’ils ont façonné des articles en poterie de Santarém. La région est caractérisée également par la présence de divers paysages archéologiques constitués de sols anthropiques, d’anciens réseaux de voies ferrées et de puits intérieurs.

Carte postale de Toronto : Un ancien stagiaire de recherche Globalink se construit un nouveau chez soi au Canada

Une nouvelle occasion de recherche internationale

J’ai entendu parler du stage de recherche Mitacs Globalink d’un ami qui a participé au programme dans le passé. Il m’a raconté ses expériences et encouragé à présenter une demande pour aller au Canada en 2014. J’étais également motivé par la qualité des projets de recherche offerts ainsi que par les nouvelles expériences pédagogiques, culturelles et personnelles que je savais que j’allais vivre.

Pages