Développement d’outils de synthèse de polymères semiconducteurs à base de carbazoles adaptés à l’industrie

L’électronique organique représente les matériaux utilisés pour la fabrication de dispositifs électroniques dits « organiques », c’est à dire fait de carbones, d’oxygènes et d’azotes, en opposition aux matériaux dits « inorganiques », qui sont majoritairement représentés par le Silicium, le Gallium et l’Arsenic. Cette nouvelle génération de matériaux organiques a été découverte il y a un peu plus de vingt ans et présente des avantages sur la technologie inorganique comme une infinité de matériaux dérivés possibles, une plasticité record et une légèreté qui ne serait pas atteignable avec des matériaux inorganiques. Bien que quelques exemples d’applications soient démocratisés dans notre quotidien, tel que les diodes électroluminescentes organiques (OLED) cette technologie a de la difficulté à percer pour des applications tel que les cellules solaires organiques, ou encore les transistors organiques. Plusieurs facteurs peuvent expliquer ce retard de commercialisation dont les coûts de synthèse des matériaux, les difficultés techniques industrielles de mise-en-forme de ces matériaux et la complexité de fabrication de ces types de dispositifs.

Intern: 
Loïc Tanguy
Superviseur universitaire: 
Pierre Harvey
Province: 
Quebec
Partenaire: 
Secteur: 
Partner University: 
Discipline: