Paulina Ramirez Niembro se lie à la culture à Victoria

Paulina fait partie de l’équipe qui œuvre sur le projet de recherche duCentre for Youth and Society intitulé « Stronger Together » qui comprend des gardiens du savoir et des étudiants du programme de counseling des communautés autochtones du département de la psychologie de l’éducation et des études sur le leadership. Elle a contribué à établir une base de connaissance pour deux projets portant sur la culture autochtone relativement à la santé mentale et à l’identité culturelle des jeunes.

Au Canada comme chez soi

À titre d'ancienne étudiante Globalink, Linda s’est vue octroyer une bourse du programme Miatcs Globalink destinée aux étudiants des cycles supérieurs. Ce programme soutient financièrement les anciens stagiaires de recherche Globalink qui reviennent au Canada pour y mener des études des cycles supérieurs dans une des universités partenaires de Mitacs.

Évaluer le bien-être des communautés autonomes des Premières Nations

La communauté des Tsawwassen manquait cependant de données exhaustives au sujet de ses habitants. Ces renseignements — le statut socio-économique des habitants, leur éducation, leur santé, les moyens pour améliorer le sort de la communauté, etc. — étaient essentiels pour orienter le processus d’accession à l'autonomie des Tsawwassen.

Une étudiante de l’Université de la Colombie-Britannique se rend à Rio de Janeiro avec son expérimentation du laser

Je savais que c’était une occasion à ne pas manquer, mais j’avais néanmoins peur. Lorsque je suis arrivée dans la ville capitale du Brésil, je ne savais pas à quoi m’attendre. C’était mon premier voyage en Amérique du Sud, je ne parlais pas le portugais et la seule personne que je connaissais était mon superviseur brésilien, que je n’avais rencontré qu’une fois auparavant.

Passionnée de médecine

Travaillant aux côtés de Tim Storr, Ph. D., du Département de chimie de l’Université Simon Fraser, Laura et ses collègues testent des composés qui lient des métaux comme le zinc et le cuivre afin de mettre au point des stratégies de traitement pour la maladie d’Alzheimer. Cette recherche concrète menée dans un laboratoire interactif s’est révélée pour Laura une expérience très enrichissante. « La collaboration avec mes collègues de laboratoire a été une véritable source d’inspiration. Nous abordions le projet sous diverses perspectives et nous partagions nos méthodes de recherche. »

Combattre la maladie grâce à la technologie

Bojan Ramadanovic, boursier de recherche postdoctorale Accélération, mène des travaux de recherche au Centre Interdisciplinary Research in the Mathematical and Computational Sciences (IRMACS) de l’Université Simon Fraser. M. Ramadanovic se spécialise en modélisation mathématique de systèmes sociaux complexes, et s’intéresse notamment à la propagation des maladies et à la prestation de soins de santé. Dans le cadre d’un projet du programme Accélération de Mitacs, M. Ramadanovic et son superviseur universitaire, Alexander Rutherford, Ph.

Guérir de manière naturelle grâce à l’argile de Kisameet

Cette argile possède des propriétés antimicrobiennes naturelles. On la recueille dans le dépôt glaciaire de la baie de Kisameet, sur la côte de la Colombie-Britannique. Aujourd’hui, une entreprise la commercialise sous le nom de « Kisolite ».
La société Kisameet Glacial Clay inc. avait acquis les droits d’exploitation exclusifs de l’argile à des fins commerciales. L’entreprise avait toutefois besoin de preuves scientifiques solides pour démontrer les propriétés médicinales du produit avant son lancement sur le marché.

Profil de professeur : Professeure Bozena Kaminska – Université Simon Fraser

Originaire de Pologne, la Dre Kaminska a immigré au Canada en 1986 avant d’occuper pendant 14 ans un poste de professeure à l’école Polytechnique de Montréal. Elle a ensuite vécu pendant quelques années aux États-Unis, où elle a fondé l’entreprise OPMAXX.  Après avoir vendu l’entreprise, elle est revenue s’établir au Canada où elle a obtenu une chaire de recherche canadienne de niveau 1. La Dre Kaminska occupe depuis 2005 un poste à l’École des sciences du génie de l’Université Simon Fraser.

Le cœur à la recherche

Diego fréquente le campus de Guadalajara de l’Institut de technologie et d’études supérieures de Monterrey, au Mexique. Il y décrochera bientôt un diplôme de premier cycle en biotechnologies. Attiré dans ce champ d’études par son intérêt initial pour l’ADN, il s’oriente maintenant vers des études de maîtrise, une décision motivée par la possibilité que ses recherches puissent avoir une incidence sur la vie de personnes en chair et en os.

Faire un pas en avant en sécurité informatique

Marcelo travaille actuellement à un projet dans le cadre duquel il analyse de courts documents en ligne, comme des courriels, afin d’établir l'identité de leur auteur. Bien que ses travaux relèvent directement du domaine de la sécurité informatique, très peu d'études ont été à ce jour réalisées sur le sujet. « La vérification de l'identité des auteurs de documents en ligne peut jouer un rôle crucial dans plusieurs enquêtes criminelles, notamment dans les cas de chantage et d’activité terroriste, indique Marcelo.

Pages