Nager à contre-courant : une entreprise technologique en démarrage de Hamilton vise à garder les lacs et rivières de l’Ontario sécuritaires

L’entreprise est dérivée de l’Université McMaster et a été créée « organiquement » explique le PDG d’InnovoGENE, Kha Tram. Tout a commencé lorsque Kha réalisait son doctorat à McMaster et cherchait à développer une technologie qui pourrait rapidement identifier l’E. coli dans la nourriture. Il a réalisé que la même technologie pourrait être utilisée pour rapidement tester les bactéries dans l’eau et InnovoGENE était né.

La technologie d’un labo de Simon Fraser et d’une entreprise de Chilliwack fait bourdonner

Afin d’attaquer à ce problème environnemental, une stagiaire de Mitacs, Oldooz Pooyanfar, étudiante des cycles supérieurs à l’École d’ingénierie de systèmes mécatroniques de l’Université Simon Fraser travaille sur un système « intelligent » qui surveille la santé des abeilles domestiques et leurs ruches. Une fois installé dans la ruche, son système de surveillance intégré permet aux apiculteurs d’observer et de suivre la santé de leurs colonies.

Une nouvelle colle pour les os assure le succès d’une entreprise en démarrage de Halifax

Voilà justement ce sur quoi se penche Dartmouth Medical Research, une entreprise en démarrage de Halifax, en Nouvelle-Écosse, qui a mis au point une technologie d’adhésif osseux et qui se concentre sur le développement et la mise en marché du produit. La « colle » proposerait une méthode simple et rapide pour soigner les fractures, particulièrement celles qui sont composées de plusieurs petits fragments qui sont difficiles à traiter de manière conventionnelle. L’adhésif retient les os ensemble tout en assurant le confort aux patients et réduisant le temps de récupération.

Les usines intelligentes annoncent la prochaine révolution industrielle

Nous sommes au cœur d’une autre révolution industrielle : Industrie 4.0. Formulé pour la première fois lors de la Foire de Hanovre 2011 en Allemagne, Industrie 4.0 est une stratégie de haute technologie qui marrie la fabrication et l’Internet des objets pour créer de soi-disant « usines intelligentes ». À l’ère d’Industrie 4.0, les robots d’usines communiquent les uns avec les autres et avec les humains à l’aide de systèmes cyber-physiques, de communications Internet et d’informatique en nuage.

« La recherche et l’innovation sont importantes ici »

Rui a postulé à un stage de recherche Mitacs Globalink à l’été 2014, en espérant être accepté à l’école des arts interactifs et de la technologie (SIAT) à SFU. Il a été accepté au stage, qui serait supervisé par le professeur agrégé Carman Neustaedter pour étudier l’informatique interactive et le design.

Des drones au service des humanitaires

Par un stage Mitacs Élévation avec Humanitas Solutions, une entreprise en démarrage de Montréal qui collabore avec des organismes humanitaires, David travaille aux côtés d’une équipe de développeurs sur un projet d’aéronefs autonomes qui joueront un jour un rôle important dans les secours offerts par ces organismes.

Utiliser l'IRF à son plein potentiel

Les consommateurs peuvent ne pas savoir ce qui est recyclable dans leurs communautés et des articles communs comme les cartons à lait peuvent se retrouver à la décharge. En fait, des matières recyclables sont tout de même enfouies et la taille relative ainsi que la quantité de cartons à lait signifie que seuls, ils peuvent occuper un espace important dans une décharge.

Une découverte sucrée

Créée en chauffant un mélange de sucre, de jus de citron et d’eau, la pâte de sucre est par la suite refroidie jusqu’à ce qu’elle atteigne une consistance de mastic. Le mélange est non toxique et utilisé à la température ambiante sans nécessiter de solvants spéciaux pour nettoyer.

La technologie des prothèses auditives a un air différent

La chercheure de l’Université Ryerson Huiwen Goy est résolue à ramener la musique aux Canadiens avec des déficiences auditives à l’aide d’une bourse de recherche Mitacs Élévation avec les sociétés sœurs Phonak et Unitron Hearing.

Un chercheur postdoctoral de l’Université du Nouveau-Brunswick combine le génie et l’informatique pour améliorer la qualité, la performance et la sécurité des usines

Le PDG d’Eigen, Scott Everett a contacté son ancien professeur, Rickey Dubay du département de génie mécanique à l’Université du Nouveau-Brunswick pour voir s’il pouvait l’aider. Par l’entremise d’un stage Mitacs Accélération, le professeur Dubay a à son tour mis Scott en contact avec le chercheur postdoctoral Soheil Parsa qui avait l’expertise pour répondre au défi.

Pages