Ruches et technologie : nouvelle aventure

La production commerciale de miel au Canada ne fait pas exception. C’est pourquoi des ruchers familiaux comme Durston Honey Farms tentent de trouver de nouvelles façons de s’adapter à une économie mondialisée.

Décidé à respecter les nouvelles normes en matière de traçabilité alimentaire, l’apiculteur en chef Allan Campbell a cherché une solution technologique qui permettrait d’améliorer la tenue des dossiers et la gestion de l’ensemble de ses activités d’apiculture.

Une doctorante fait équipe avec une jeune entreprise de jeux vidéo pour enfants pour faire connaître des enjeux sociaux

De nombreux Montréalais qui œuvrent dans de jeunes entreprises en plein essor de la ville connaissent l’importance des « 5 à 7 », ces lieux de rencontre où l’on peut créer des réseaux avec d’autres entrepreneurs et des gens d’affaires après les heures de travail. Mais pour Renée Jackson, doctorante en éducation à l’Université Concordia, c’est lors d’une occasion de ce genre qu’elle a fait une rencontre fortuite qui a ouvert de nouvelles voies à ses travaux de recherche et établi un partenariat à long terme avec un allié inusité.

Communication de l’information scientifique

« Je savais qu’il y avait une meilleure façon de faire », affirme-t-il. « Il existait sûrement un moyen d’inciter les étudiants à utiliser la technologie. »

Une réaction viscérale qui crée des débouchés

Il arrive parfois que la réaction viscérale d’une personne face à quelque chose change complètement sa vie. Mais pour les scientifiques de l’Université de l’Alberta, la façon dont les patients souffrant d’une maladie inflammatoire de l’intestin (MII) réagissent à un traitement expérimental pourrait changer leur vie — et celle d’autres personnes. Grâce à un partenariat Mitacs Accélération avec l’industrie, des chercheurs ont découvert qu’un type de graisse alimentaire pouvait apporter un soulagement à cette maladie et créer des occasions d’affaires pour le traitement d’autres affections.

Bien placé pour réussir

Toutefois, son expérience l’a amené à changer de point de vue. « Dans une grosse entreprise, on n’a pas beaucoup l’occasion de prendre des décisions qui auront pour effet d’améliorer une technologie. »

Rohit était venu au Canada en 2012 en vue d’obtenir un MBA spécialisé en entrepreneuriat à l’Université de Victoria. Dans le cadre de son programme, il a effectué un stage Accélération de Mitacs avec Limespot, une jeune entreprise de commerce électronique comptant cinq employés, totalement l’opposé de l’expérience qu’il avait vécue chez Blackberry.

Prévenir les éclosions de maladies d’origine alimentaire avant qu’elles se propagent

À la fin de 2015, la US Food and Drug Administration a annoncé une enquête de grande envergure sur la cause d’une éclosion d’empoisonnements à l’E. coli d’origine alimentaire qui a touché 11 états. Les enquêteurs ont identifié la source comme étant des légumes contaminés en provenance d’une chaîne populaire de restauration rapide mexicaine. Bien que l’éclosion n’ait causé aucun décès, la contamination à l’E. coli constitue un risque de santé mortel et coûte à l’industrie nord-américaine de l’alimentation des milliards de dollars chaque année.

Un bras robotique pour améliorer les traitements de la santé mentale

La SMT consiste à placer une bobine magnétique à proximité de la tête du patient. Cette bobine produit des impulsions magnétiques qui induisent un courant électrique dans le cerveau du patient. La SMT est un traitement approuvé au Canada en santé mentale qui présente des résultats prometteurs dans le cas de maladies comme la dépression et la schizophrénie.

Prix Mitacs pour innovation exceptionnelle – étudiant à la maîtrise : Gabriel Gagnon-Turcotte, Université Laval

Prix Mitacs et CNRC-PARI pour la commercialisation : Prune Lieutier, Université du Québec à Montréal

Mettre au point des solutions d’étanchéité pour l’industrie de la construction du Québec

Pages