Exploiter la puissance de l’océan

Son superviseur, le Dr Bradley Buckham, a recommandé à Clayton de postuler pour un stage Accélération et lui a suggéré de choisir le groupe de génie-conseil Triton Consultants comme organisme partenaire.

« Lorsque j’ai communiqué avec Triton, ils ont d’abord hésité, car il s’agissait d’une petite entreprise, mais lorsque j’ai évoqué le cofinancement avec Mitacs, mon stage avec eux est devenu possible », a expliqué Clayton.

Robots dans les sables bitumineux

« Le système que BMI utilisait exigeait beaucoup d’intervention manuelle, » expliqua Stephen Dwyer, un étudiant des cycles supérieurs en ingénierie de l’Université de l’Alberta.

Dwyer et deux collègues étudiants des cycles supérieurs de l’Université de l’Alberta, Jamie Yuen et Nicolas Olmedo, ont repris le défi de recherche avec le programme Mitacs Accélération sous la supervision de leur professeur, Dr Mike Lipsett. À la fin du stage, l’équipe avait un prototype alpha fonctionnel.

Bien placé pour réussir

Toutefois, son expérience l’a amené à changer de point de vue. « Dans une grosse entreprise, on n’a pas beaucoup l’occasion de prendre des décisions qui auront pour effet d’améliorer une technologie. »

Rohit était venu au Canada en 2012 en vue d’obtenir un MBA spécialisé en entrepreneuriat à l’Université de Victoria. Dans le cadre de son programme, il a effectué un stage Accélération de Mitacs avec Limespot, une jeune entreprise de commerce électronique comptant cinq employés, totalement l’opposé de l’expérience qu’il avait vécue chez Blackberry.

Des données aux dollars

Hamid Alemohammad est donc entré en jeu. Originaire d’Iran, Hamid est venu au Canada en 2006 afin d’obtenir un doctorat en ingénierie mécanique de l’université de Waterloo.

Après ses études, il a obtenu un stage Mitacs Accélération de huit mois en 2012 auprès d’un concepteur de solutions d'essai sur mesure pour les composantes automobiles telles que l’équipement de direction assistée, les injecteurs de carburant et les boîtiers papillon.

Inspirer les jeunes auteurs

Deux étudiantes de doctorat en sciences informatiques de l’Université de l’Alberta, Neesha Desai et Kit Chen, ont longuement réfléchi à cette question.

« Je n’ai rien trouvé », affirme Neesha en riant. « Mais Kit a pensé à quelque chose. »

Ayant fait ses études à Silicon Valley, le lieu de naissance de nombreuses jeunes entreprises, Kit savait immédiatement ce qu’elle ferait si elle n’avait pas de craintes : elle lancerait une entreprise.

Protéger le cerveau contre les blessures

Malgré le port du casque, on enregistre un nombre très élevé de TCC dans des sports de contact comme le football et le hockey. Compte tenu de la popularité de ces sports, comment pouvons-nous améliorer la sécurité des joueurs?

Relever le défi que représente la sécurité des casques protecteurs

Semer la réussite

Adam est le cerveau derrière Eden Project, une entreprise sociale unique dont la mission est d’offrir des produits biologiques locaux à prix concurrentiels.

L’avenir est au recyclage

Son amie et collègue, Amber Jarvinen, lui a parlé de la possibilité d’utiliser des bactéries pour nettoyer des déversements de pétrole et de produits chimiques. Amber avait fondé une petite entreprise environnementale et cherchait un partenaire possédant une expertise dans le domaine de la biologie environnementale.

Le grand lancement

L’innovation dans l’optique de l’égalité entre les sexes

Sarah Saska soumet cette vieille énigme à beaucoup de personnes, puis attend patiemment leur réponse. « Même en 2015, les gens hésitent encore parce que leur réaction instinctive est de penser que le spécialiste est le père du garçon ou peut-être son père adoptif », explique-t-elle. « Bien sûr, le spécialiste peut-être une femme et la mère du garçon, mais c’est rarement la première réponse des gens, et cela illustre bien à quel point le sexisme est bien ancré dans la société canadienne. »

Prendre une longueur d’avance dans votre recherche d’emploi

À titre de scientifique au département de biologie moléculaire et de biochimie, Jacque-Lynne consacre tout son temps à l’étude des cils cellulaires, c’est-à-dire les minuscules antennes sur la surface des cellules qui servent aux processus sensoriels tels le goût, le toucher et l’odorat. Comprendre le fonctionnement des cils cellulaires est important parce que lorsqu’ils se détériorent, une personne peut souffrir divers problèmes de santé tels que la stérilité, l’obésité et les déficits neurologiques.

Pages