Carte postale du Brésil : la gestion des ressources en eau en Porto Seguro

Réaffiché avec l’autorisation de What WE Have to Say, le blogue d’ingénierie de l’Université Western

Des chercheurs utilisent la chimie pour s’attaquer à la tordeuse des bourgeons de l’épinette

Dans l’est de l’Amérique du Nord, les forêts sont de plus en plus menacées par la prolifération de la tordeuse des bourgeons de l’épinette. En dévorant les épines, les cônes et les fleurs, la tordeuse des bourgeons de l’épinette affaiblit le bois des sapins baumiers et des épinettes, ce qui les rend sensibles aux maladies et à la mort.

Une recherche sur des rivières du Québec a pour but d’améliorer les habitats du saumon de l’Atlantique

Cet été, Piyush Rai, un stagiaire Globalink, travaille en collaboration avec Normand Bergeron, à l’Université INRS afin de mieux comprendre comment une conception améliorée des ponceaux peut avoir une incidence positive sur la migration et la survie du saumon de l’Atlantique.

De la recherche en chimie et en physique pour améliorer l’eau potable des communautés éloignées

Alors qu’elle explorait ses options postsecondaires en France, Clémentine Fournier fut attirée par la chimie et la physique et elle voulait étudier les deux. Après un examen rigoureux, elle a été admise à l’École Supérieure de Physique et de Chimie Industrielles de la Ville de Paris. L’école encourage ses étudiants à faire des stages de recherche au pays et à l’étranger, et après avoir terminé un stage aux États-Unis, Clémentine était curieuse de réaliser d’autre recherche à l’étranger.

Les inondations précédentes en Alberta fourniront des données essentielles pour un logiciel de prévision

L’électricité, l’alimentation en eau, les réseaux de communication et le transport collectif ont été complètement fermés. Lorsque ses parents ont été incapables de revenir à la maison, Ashwini a su qu’elle voulait faire quelque chose de mieux pour avertir les gens.

Carte postale du Brésil : Un doctorant de l’Université de la Colombie-Britannique se rend en Amazonie du Sud pour connaître l’empreinte des fermes locales sur l’eau

Après la colonisation de vastes étendues de végétation naturelle, le Brésil est devenu l’un des plus importants producteurs de soya de la planète. En raison des fortes pluies saisonnières que reçoit l’Amazonie du Sud entre les mois d’octobre et de mai, les fermiers peuvent s’adonner à la culture du soya sans irrigation; toutefois, cela pourrait changer puisque les conditions climatiques et les répercussions atmosphériques attribuables à la déforestation pourraient diminuer les averses de pluie régionales. 

La « femme aux poissons » de l’Université Carleton propose de nouveaux outils pour la conservation des pêches

Pourtant, les gens du village de Valnur dans le district de Kodagu (Coorg) nous ont regardées sans sourciller, nous donnant affectueusement le surnom de « femmes aux poissons » et nous invitant dans leur maison pour prendre un repas et dans leurs temples lors de festivals. Ils ont écouté la description de notre projet et offert des points de vue inestimables concernant leurs relations avec leurs collectivités, leur fleuve et le mahseer.

Les changements climatiques suivis de près

Sina a amorcé son programme au Département des ressources naturelles et des études environnementales de l'Université de Northern British Columbia lorsqu'il a eu l'occasion de mettre en application ses connaissances spécialisées de la gestion des bassins hydrographiques dans un projet Accélération pour Canfor, un géant dans le domaine du bois d'œuvre.

Exploiter la puissance de l’océan

Son superviseur, le Dr Bradley Buckham, a recommandé à Clayton de postuler pour un stage Accélération et lui a suggéré de choisir le groupe de génie-conseil Triton Consultants comme organisme partenaire.

« Lorsque j’ai communiqué avec Triton, ils ont d’abord hésité, car il s’agissait d’une petite entreprise, mais lorsque j’ai évoqué le cofinancement avec Mitacs, mon stage avec eux est devenu possible », a expliqué Clayton.

Un étudiant des cycles supérieurs effectue de la recherche sur les risques liés à la croissance du secteur agricole pour l’homme et l’environnement

 Qlques mois plus tard, j’ai communiqué avec lui pour lui demander de superviser un projet, une occasion rendue possible grâce à une Bourse de recherche Mitacs Globalink.

Je suis titulaire d’une maîtrise en santé publique de l’Université de Guelph. Je travaille sur un projet intitulé « Risques pour la santé liés à l’intensification de l’agriculture au Vietnam » sous la supervision de Sherilee Harper de l’Université de Guelph, de Tran Thi Tuyet Hanh de la Hanoi School of Public Health, et de Nguyen Viet Hung de l’International Livestock Research Institute.

Pages