Des retombées positives pour le traitement de la maladie d’Alzheimer

Pour Fernando Eguiarte-Solomon, inscrit en chimie à l’Université nationale autonome du Mexique, le fait de visiter le Canada pendant douze semaines dans le cadre d’un stage Globalink lié à la recherche sur la maladie d’Alzheimer représentait l’occasion d’une vie.

« Je voulais saisir l’occasion de contribuer à un domaine de recherche où les impacts potentiels sont grands. Le programme de stages Globalink semblait à même de me proposer une expérience enrichissante pour un été très stimulant, et mes attentes ont été comblées. »

Une étudiante du programme Globalink de Mitacs facilite la croissance dans des communautés torontoises

Mariana mène une initiative de recherche sous la supervision de Leila Farah, Ph. D., au Département de sciences architecturales de l’Université Ryerson.

Stimuler la recherche sur les accidents vasculaires cérébraux (AVC) grâce à Mitacs Globalink

Un AVC inflige au cerveau des dommages sévères qui entraînent un affaiblissement des fonctions immunitaires, ce qui cause parfois de graves infections qui peuvent mettre en danger la vie des patients. Comme de 20 % à 25 % des victimes d'AVC souffrent ensuite d’une infection, ces recherches sont extrêmement importantes.

L’attrait d’une visibilité de recherche à l’échelle internationale amène un étudiant indien au Québec

Chez lui, en Inde, Saumya terminera bientôt une formation de cinq ans combinant un baccalauréat en génie électronique et électrique, d’une part, et une maîtrise en économie, d’autre part, à l’Institut de sciences et de technologies de Birla.

Le cœur à la recherche

Diego fréquente le campus de Guadalajara de l’Institut de technologie et d’études supérieures de Monterrey, au Mexique. Il y décrochera bientôt un diplôme de premier cycle en biotechnologies. Attiré dans ce champ d’études par son intérêt initial pour l’ADN, il s’oriente maintenant vers des études de maîtrise, une décision motivée par la possibilité que ses recherches puissent avoir une incidence sur la vie de personnes en chair et en os.

Une stagiaire en recherche du programme Globalink contribue à des initiatives internationales en santé

Au cours de la dernière décennie, nous avons assisté à un essor spectaculaire des stratégies novatrices de financement et de prestation visant à améliorer l’état de santé des populations dans les pays en développement. Cela dit, toutes n'ont pas été fructueuses. Dans le cadre de ses recherches, Swapnika analyse les stratégies employées, par le passé, dans le financement et la mise en œuvre d’initiatives en santé afin de déterminer lesquelles ont été couronnées de succès, et lesquelles se sont révélées moins concluantes.

Profil de professeur Globalink : Christian Desrosiers de l'École de Technologie Supérieure

Par l’expérience et les perspectives différentes qui modèlent sa recherche individuelle, chaque étudiant joue un rôle clé dans les travaux de recherche du professeur Desrosiers. L’étudiant indien Kuldeep Kumar, le premier stagiaire Globalink accueilli dans le laboratoire du professeur Desrosiers, a entamé à l’été 2011 un projet recourant à l’apprentissage-machine pour extraire des données des réseaux sociaux afin d’analyser la croissance et l’évolution de ces derniers. En 2012, l'étudiant chinois Qiquan Shi a poursuivi les travaux amorcés par son prédécesseur indien un an plus tôt.

Un candidat au doctorat de l’Université Ryerson, exploite le soleil d’Izmir pour son projet de recherche

Le processus de dépôt de candidature s’est fait en un tour de main. Après l’approbation de mon projet, mon université d’accueil, Dokuz Eylül University à Izmir, en Turquie, m’a offert une chambre et le petit déjeuner quotidien dans ses résidences universitaires.

Profil de professeur Globalink : Dre Elizabeth Croft

De 2010 à 2012, la Dre Croft a accueilli des stagiaires Globalink originaires de l’Inde et du Brésil au sein de son équipe. Elle a chaque fois été agréablement surprise par l’éthique de travail et les capacités d’apprentissage de ces étudiants de premier cycle.

Profil de professeur Globalink : Dr Pierre Sullivan

Alors que bon nombre de chercheurs se penchent sur l’étude aérodynamique des grands avions de ligne, très peu de recherches de ce type portent sur les microavions. À titre de directeur du laboratoire de recherche sur la turbulence de l’Université de Toronto, le Dr Sullivan étudie le comportement aérodynamique de ces avions volant à basse vitesse, dans le but d’améliorer leurs performances à un coût minimal pour les fabricants.

Pages