Rapport

Carte postale de Toronto : Un ancien stagiaire de recherche de Globalink s’établit dans une nouvelle maison au Canada

Par Kartikay Chadha

Une nouvelle opportunité de recherche internationale

J’ai appris l’existence de l'Mitacs Stage de recherche Globalinkd’un de mes amis qui était un ancien élève de Globalink. Il m’a parlé de ses expériences et m’a encouragé à postuler pour aller au Canada en 2014. J’étais également motivée par la qualité des projets de recherche offerts et par les nouvelles expériences éducatives, culturelles et de vie que je savais pouvoir avoir.

J’ai été sélectionné pour un Stage de recherche Globalink à l’Université de l’EADO. Mon projet, supervisé par la Dre Martha Ladly, consistait à concevoir une application pour iPad pour les personnes âgées atteintes de démence à un stade précoce. Son mentorat a été une source d’inspiration et de conseils pour moi.

Explorer le paysage de la recherche au Canada

Le Canada est le pays des opportunités ! Les chercheurs universitaires ici travaillent sur des projets extrêmement intéressants et accueillent des étudiants du monde entier pour contribuer. Les universités canadiennes sont des endroits accueillants où les étudiants peuvent apprendre et améliorer leurs compétences dans n’importe quel domaine.  La population canadienne a toujours été accueillante. La visite du Niagara organisée par nos mentors a été une expérience formidable en soi. 

L' Stage de recherche Globalink m’a exposé à une culture complètement différente, à la fois dans l’éducation et la vie quotidienne. J’ai aussi réalisé l’importance de mon travail et j’ai trouvé des sujets de recherche qui me fascinaient.

Début des études supérieures au Canada

L’occasion d’apprendre m’a attirée à revenir au Canada. Qui aurait pensé que la danse de ballet peut être une source de traitement pour la maladie de Parkinson ? Ou qu’un robot pourrait aider une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer ? Ou qu’une application iPad pourrait aider quelqu’un souffrant de démence ?

Au cours de mon stage en 2014, j’ai rencontré la Dre Jo Knight, au Centre de toxicomanie et de santé mentale (CAMH), un hôpital de recherche affilié à l’Université de Toronto. J’ai mentionné une idée de projet que j’ai dû développer un algorithme pour prioriser les variantes de la maladie d’Alzheimer par analyse statistique de la séquence d’ADN humain. Elle pensait que cela avait du potentiel, alors elle m’a invité à travailler avec elle dans le cadre de mon stage de premier cycle. Les résultats étaient prometteurs, alors j’ai postulé et j’ai été accepté à l’école d’études supérieures à l’Institut des sciences médicales de l’Université de Toronto.

J’ai eu énormément de chance d’avoir le Dr Knight comme superviseur. En tant qu’étudiante internationale, j’ai fait face à des défis liés à la logistique, mais j’ai pu tout gérer avec son soutien et ses encouragements. Elle aide ses étudiants à se développer non seulement en tant que chercheurs, mais aussi en tant que personnes.

En raison de mon stage de recherche Globalink, j’étais admissible à un financement dans le cadre de l' Bourse aux cycles supérieurs Globalink. Ce prix a fait une étoile brillante sur ma candidature pour l’école d’études supérieures.

Une deuxième maison

Je suis la personne la plus heureuse sur terre d’être de retour ! J’ai l’impression d’être de retour avec ma deuxième famille et mon laboratoire au CAMH, ma deuxième maison. Je poursais mon projet de mon stage de premier cycle avec le Dr Knight. Je travaille sur l’analyse statistique des données d’études d’association à l’échelle du génome, j’essaie d’apprendre des statistiques et j’applique mon expérience informatique pour détecter des variantes significatives dans les séquences d’ADN humain. Nous sommes optimistes que cela pourrait être une méthode prometteuse pour détecter la maladie d’Alzheimer.

Je suis très fier de faire partie de l’Université de T, classée parmi les 20 meilleures universités du monde. J’aime que les étudiants et les professeurs travaillent ensemble vers un monde meilleur. L’université est une ville en soi avec des étudiants, des professeurs et du personnel multinationaux, et je la vois comme un endroit pour acquérir des connaissances, interagir et se faire de nouveaux amis, et construire des souvenirs de toute une vie.

Un message aux étudiants internationaux

Je recommande fortement le Stage de recherche Globalink. C’EST GÉNIAL et je le dis par expérience. Vos efforts seront payants si vous venez au Canada. C’est un bel endroit où travailler et vivre ! 


Mitacs remercie le gouvernement du Canada et le gouvernement de l’Ontario de leur appui à l'Bourse aux cycles supérieurs Globalink dans cette histoire. Partout au Canada, le programme Globalink reçoit également le soutien d’Alberta Innovates, du gouvernement de la Colombie-Britannique, du gouvernement du Nouveau-Brunswick, du gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador, du gouvernement de la Nouvelle-Écosse, du gouvernement de l’Île-du-Prince-Édouard, du gouvernement du Québec, du gouvernement de la Saskatchewan et de Research Manitoba.


Avez-vous un défi commercial qui pourrait bénéficier d’une solution de recherche ? Si c’est le cas, communiquez avec Mitacs dès aujourd’hui pour discuter des possibilités de partenariat : BD@mitacs.ca

Avatar
Mitacs

Mitacs donne des ailes à l’innovation canadienne grâce à des partenariats efficaces qui débouchent sur des solutions à nos problèmes les plus pressants. En favorisant la croissance économique et la productivité, nous produisons des changements concrets pour améliorer la qualité de vie de l’ensemble de la population canadienne.